Accueil Ressources Parents
Vos Articles prèférés
Tous les articles


Notez cet article :

2.5/5 (72 votes)

PartagerEnvoyer à un ami

Le harcèlement à l'école.

 

 

 

 

Moqueries, bousculades, insultes, mise à l’écart… 1 enfant sur 10 est victime de harcèlement à l’école. Souvent banalisés, voire ignorés, ces actes de violence physique et morale peuvent avoir des conséquences psychologiques, sociales et scolaires désastreuses.

 

Qu’est-ce que le harcèlement à l’école ?

 

Le harcèlement est une forme de maltraitance. Elle peut être morale ou physique.

Le harcèlement est une arme pour celui qu’on désigne en psychanalyse, le pervers narcissique.                

 

 Il va affecter, voire détruire l’identité de l’individu. De manière répétitive, et insistante, il fait subir à sa victime des humiliations.

 

Le harcèlement peut commencer par des moqueries. Un enfant va subir, tous les jours, les moqueries de la part d’un enfant ou de plusieurs. Ceci est du harcèlement moral. Les harceleurs vont avoir des paroles blessantes pour la victime, ils vont se moquer de son physique, de sa façon de s’habiller, de parler… Ils vont l’insulter, l’humilier, le menacer, l’exclure…

 

Le harcèlement peut aller plus loin. Si les agresseurs s’en prennent physiquement à leur camarade. S’ils le bousculent, le frappent, le volent, le racket, l’obligent à jouer à des jeux dangereux (happy slapping, jeu du foulard…)… on parle de harcèlement physique.

 

Si des images de l’élève harcelé se retrouvent sur Internet, des rumeurs, des moqueries en ligne… on parle de cyber harcèlement.

 

Les conséquences de ces harcèlements

 

Chacun des acteurs du harcèlement – la victime, l’agresseur, le spectateur – est exposé à de multiples conséquences.

Les séquelles peuvent aller d’états anxieux ou dépressifs à des troubles du comportement, en passant par l’échec scolaire.

 

Les conséquences pour la victime

 

-Troubles du métabolisme et du comportement (vomissements, évanouissements, maux de tête, de ventre, problèmes de vue, insomnie…)

 

-Isolement relationnel (se referme sur lui-même, privé du partage émotionnel et d’échanges, sentiment de honte, perte d’estime de soi…)

 

-Indisponibilité psychique (développement des compétences sociales et relationnelles perturbées)

 

- Sentiment d’abandon par ses camarades et par les adultes.

 

-Troubles anxio-dépressifs (comportement dépressif)

 

- Échec scolaire (absentéisme répété, trouble de la mémoire et de la concentration et des difficultés de raisonnement)

 

-Comportement suicidaire

 

- Comportements violents (recours à la violence pour se défendre)

 

- Troubles de la socialisation (difficultés d’adaptation dans le contexte professionnel, relationnel et amoureux)

 

-Troubles psychiques (chez l’adulte, dépression, tentatives de suicide, phobie sociale, addictions aux médicaments)

 

Les conséquences pour le harceleur

 

- Manque d’empathie (incapacité de ressentir les émotions de quelqu’un d’autre)

 

-Dépendance à la violence

 

-Répétition (le harceleur a le sentiment de puissance et une estime de soi dégradée par la sanction)

- un comportement de plus en plus agressif et violent, et pourra être attiré par la délinquance)

 

-Échec scolaire (nombreuses exclusions et changements d’établissement)

 

-Délinquance

 

- Troubles sociaux (difficultés à développer des relations humaines positives une fois adultes)

 

- Dépression (en consommant alcool et drogues)

 

Les conséquences pour les spectateurs

 

- Attitudes violentes

 

-Change de rôle (passage à l’acte violent pour assurer leur statut au sein du groupe)

-Sentiment de lâcheté

 

- Sentiment de culpabilité (pour n’avoir pas dénoncé les faits ou n’avoir pas défendu la victime)

 

Comment reconnaître un enfant harcelé ?

 

Soyez attentifs aux changements de comportement des enfants et des adolescents.

Les troubles du sommeil, l’irritabilité, l’agitation, la susceptibilité, mais aussi les troubles liés à l’anxiété et/ou au stress (tels que les maux de ventre ou de l’eczéma) sont autant de signes qui peuvent alerter les parents.

 

Les équipes éducatives peuvent, quant à elles, constater une baisse des performances scolaires (l’anxiété diminue les capacités d’attention), des troubles du comportement (telles que les crises de colère), une attitude provocante ou un repli sur soi.

 

Comment réagir ?

 

Si vous êtes victime ou témoin de harcèlement :

Vous avez peut-être déjà assisté à une scène de harcèlement dans votre école ou peut-être avez-vous  été victime de harcèlement et vous n’avez pas su quoi faire.

 

Il faut essayer de montrer que vous n’avez pas peur. Ne pensez pas qu’en vous laissant faire, ils arrêteront de vous embêter. Très vite, il faut que vous parliez avec un adulte. Les parents, le grand frère ou la grande sœur, un professeur ou l’infirmière de l’école sauront vous donner des conseils et vous protéger.

 

Dans le cas où vous voyez une victime, vous pouvez aller la voir et discuter avec elle pour ne pas la laisser seule et pour mieux la connaître.

 

Sachez aussi qu’il existe un numéro vert (gratuit) que vous pouvez appeler « Stop Harcèlement » : 0 808 80 70 10. Au bout du fil, des psychologues et des conseillers vous diront ce qu’il faut faire.

 

Surtout, il ne faut pas avoir peur de parler. Si vous êtes témoin d’une scène de moqueries ou de coups, il faut réagir et en parler à la maîtresse ou à un adulte. Si vous ne dites rien, c’est un peu comme si vous étiez complice. Alors que si vous agissez : vous serez fier de vous.

 

En tant que parents, n’hésitez pas à discuter avec votre enfant. Parlez-en aux enseignants et appeler le numéro « Stop Harcèlement » : 0 808 80 70 10, pour vous aider vous et votre enfant.

 

Bibliographie

 

·         http://www.agircontreleharcelementalecole.gouv.fr/

Pour les CM1 et CM2 voici un document "Halte à la violence ! Réagis" :

·         http://www.agircontreleharcelementalecole.gouv.fr/wp-content/uploads/2012/01/carte_d_identite_scolaire_max_et_lili.pdf

·         Les petits citoyens et l'Unicef se sont associés pour réaliser ce livret interactif : http://www.unicef.fr/contenu/actualite-humanitaire-unicef/et-si-sparlait-du-harcelement-lecole-2012-01-01

·         Brochure destinée aux collégiens produit par les Éditions Bayard jeunesse : http://www.agircontreleharcelementalecole.gouv.fr/wp-content/uploads/2012/02/livret_stop_au_harcelement_au_college1.pdf

 

·         "Lili est harcelée à l'Ecole" éditions Calligram

 

 

 

 


Vous êtes ici :
Accueil >> Ressources Parents >> Tous les articles


 

Jeudi 23 Novembre 2017

Copyright 2007~2017 - Association L'OCAL