Accueil Ressources Parents
Vos Articles prèférés
Tous les articles


Notez cet article :

2.2/5 (48 votes)

PartagerEnvoyer à un ami

Les lolitas

Ce sont des jeunes filles de 10-12 ans, qui se relookent comme des petites femmes et regardent leurs parents de haut. Elles veulent entrer au plus vite dans l’âge plus prestigieux de l’adolescence et incarnent une féminité assumée. Ces enfants reproduisent les modèles hypersexués diffusés par la mode, la pub, le petit écran.

En général, c’est vers 10-11 ans que la puberté démarre chez les filles, et cela jusqu’à 14 ans. Seins qui poussent, pilosité qui apparaît, hanches qui se développent, prise de poids… Puis les règles arrivent, dix-huit mois à deux ans après. Les hormones entraînent de nombreuses transformations, à la fois physiques et psychiques. Avant la puberté, on pourrait donc penser que notre fille est encore une enfant.

Si les jeunes filles adoptent une attitude d’ado avant d’en être une, c’est un comportement d’imitation à recadrer. Une petite fille doit vivre comme une fille de son âge. Elle a besoin que ses parents la guident, lui disent ce qui est autorisé et ce qui ne l’est pas.

 

 

Un peu plus de liberté à la puberté

A la puberté, il est naturel que l’adolescente s’affirme comme telle, avec les "accessoires" et les revendications de son âge: vêtements, musique, besoin d’autonomie… Se met alors en place un mouvement naturel de distanciation que les parents doivent accepter et accompagner au mieux.

Votre enfant grandit, ce passage dans l’adolescence est marqué par le besoin des enfants à être considérés comme des « un peu plus grands ». Montrez lui que vous lui faites confiance, laissez-lui un peu plus de liberté. Dans le cas contraire, elle sera tentée de développer son côté "lolita" pour bien montrer qu’elle est capable de se débrouiller "comme une grande".

Pour lui montrer que vous la considérez comme une grande, n’allez pas la chercher au collège, si elle a la possibilité de rentrer à pied. Cela risque d’être perçu par la jeune fille comme une humiliation.

Mais attention, à 10 ans, les enfants sont trop jeunes pour partir seul un après-midi faire du shopping avec des copines. Tout comme participer à une boom, s’il n’y a pas d’adulte à proximité.

C’est vers 12-14 ans, que les choses peuvent être discutées. Aux parents d’user de leur bon sens et de leur intuition. Certains enfants sont naturellement plus précoces que d’autres…

 

 

Valorisez votre fille

Les raisons de se montrer aguicheuse, provocante, séductrice ne manquent pas. Parfois, c’est par peur de ne pas pouvoir quitter l’enfance. Les filles en rajoutent pour prouver qu’elles ne sont plus des bébés ou par crainte des transformations de la puberté. Plutôt que de les subir, elles simulent l’accélération du mouvement.

Parfois, c’est par un besoin irrépressible de plaire à tout le monde, par imitation de la maman ou au contraire se démarquer de sa mère séductrice. Elles vont donc se poser en rivale afin de jouer dans la cour des grandes. La mère doit alors s’interroger : qu’est-ce qui, dans son comportement, peut induire de telles réactions? Comment peut-elle faire baisser la pression? Dans tous les cas, elle doit rassurer sa fille, la valoriser, lui laisser sa place à elle.

 

 

Des limites doivent être posées

Monter sur une moto avec un ado de 18 ans, mentir sur son emploi du temps, traîner dans les cafés… Même à 13 ou 14 ans, ce comportement est trop précoce. Les laisser grandir ne signifie pas non plus leur laisser faire n’importe quoi. Le rôle des parents, c’est d’assurer la sécurité de leur enfant et de rester un guide en ayant en tête que les ados vont s’éloigner et conquérir leur autonomie.

Ils ont droit à leur espace privé et à leur intimité, mais ils doivent respecter un certain nombre de règles. On ne mène pas à 12 ans la vie d’une jeune de 16 ans."

 

 

Que faire quand votre fille commence à  devenir une « Lolita » ?

Face à un changement de tenue très voyant, mieux vaut éviter les jugements assassins et humiliants.

La jeune fille tente tout simplement de vérifier son pouvoir de séduction. Elle cherche à se construire une nouvelle identité. Mieux vaut intervenir avec gentillesse et lui dire:

"Tu ne peux pas sortir dans cette tenue, tu es très jolie, ça te va très bien, mais tu es trop jeune. Ce n’est pas du tout adapté pour aller au collège. ".

Une mère complice, un père protecteur doivent faire entendre à leur adolescente qu’il n’est ni innocent, ni sans risque de s’afficher comme une "bombe sexuelle". En s’exposant, on éveille dans le regard de l’autre des émotions qu’on ne maîtrise pas forcément et qu’on sera bien incapable d’assumer.

 

 

Quelles sont les accessoires qui peuvent être autorisés ?

Les talons hauts :

Ils ne peuvent pas être portés avant que la croissance ne soit parfaitement terminée. Il faut attendre quelques années après les premières règles pour être sûr que l’enfant ne grandira plus. Autorisez-les de façon exceptionnelle : fête de famille, cérémonie, mais pas avant 14 ans.

 

 

Epilation des jambes :

L’épilation ne peut pas se faire avant la puberté et seulement l’été ou pour des circonstances exceptionnelles pour les jeunes filles qui n’ont pas encore 14 ans.

 

 

Maquillage naturel :

Il est déconseillé pour  les jeunes filles qui n’ont pas encore 12 ans, ces enfants sont trop jeunes pour se maquiller. A 14 ans, les jeunes filles peuvent se maquiller de temps en temps mais pas pour aller au collège.

 

 

Maquillage très voyant :

Ce type de maquillage est à autoriser uniquement lors de soirées ou fêtes exceptionnelles, jamais avant l’âge de 12 ans et jamais de manière systématique avant l’âge de 16 – 17 ans.

 

 

Mini-jupe :

La mini-jupe est une tenue à caractère provoquant. Elle ne peut pas être portée avant la puberté. Si la mini-jupe est vraiment très courte, interdisez-la.

 

 

Soutien-gorge :

Il doit être porté seulement lorsque le volume de la poitrine le justifie, pas de soutien-gorge rembourré alors qu’une brassière suffi.

 

 

String ou sous-vêtements :

Ces sous-vêtements érotiques (culottes en dentelles, en satin noir), ne conviennent pas à des adolescentes.

 

 

Les "lolitos"

Ce sont des garçons de 13-16 ans style "Nouvelle Star", dans l’imitation des vedettes, cheveux pleins de gel, pantalons slim taille basse, tee-shirt ajustés… Regardez autour de vous, on les croise partout. Ils sont dans la séduction et l’apparence. À l’image des lolitas, ce sont des adolescents à part entière et fiers de leur nouveau statut.

Tout comme les filles, ce sont des enfants qui faut mettre en confiance. Donnez-leur des responsabilités, considérez les comme des grands.

 

 

Bibliographie

 


Vous êtes ici :
Accueil >> Ressources Parents >> Tous les articles


 

Jeudi 23 Novembre 2017

Copyright 2007~2017 - Association L'OCAL