Accueil Ressources Parents
Vos Articles prèférés
Tous les articles


Notez cet article :

2.1/5 (52 votes)

PartagerEnvoyer à un ami

L'angoisse de séparation

 

Vous allez bientôt laisser partir votre enfant en vacances. Vous allez lui permettre d’évoluer sans vous pendant un court séjour, dans un cadre différent de son quotidien. C’est une étape importante dans son développement individuel. Cela lui permettra d’acquérir ou de renforcer ses capacités d’autonomie, de socialisation... Cette épreuve peut être difficile, pour les enfants et les parents.

 

L’angoisse de séparation avant le départ

 

C’est la première fois que votre enfant va partir sans vous et il appréhende ce départ. Il voulait partir en colonie de vacances ou chez ses grands-parents, il était même enthousiaste, mais à quelques jours du départ, il ne veut plus vous quitter. Il a mal au ventre, n’a plus d’appétit, présente des troubles du sommeil… Vous avez déjà connu cette situation, l’entrée à la maternelle par exemple. Ne paniquez pas en annulant le séjour.


 

 

Comment préparer l’enfant au départ en vacances

 

Rassurez-le, discutez avec lui, montrez lui que vous serez toujours joignable, faites le rêver en lui parlant de ses futures découvertes, de ses nouveaux copains…

Une façon de l’aider est de lui permettre, quelques semaines avant le départ en vacances, d’aller passer une nuit chez un copain ou une copine. Il se sentira plus responsabilisé, plus autonome et mieux préparé pour affronter le « vrai départ ». Renouvelez l’expérience une seconde fois avant le départ si vous le pouvez et si vous sentez que cela est nécessaire pour votre enfant.

 

Si votre enfant panique vraiment à l’idée de se retrouver seul, essayez de le faire partir, avec son frère ou sa sœur, ou son meilleur ami. Il saura ainsi qu’il peut compter sur quelqu’un, que vous ne le laissez pas tomber et que vous prenez en compte son inquiétude en essayant d’y apporter une solution.

 

Préparez son départ

 

Préparez le départ avec votre enfant. Donnez-lui toutes les informations nécessaires sur le déroulement du séjour. Etudiez ensemble la brochure ou le site Internet de la colonie où il se rendra. Demandez aux grands- parents ou amis chez qui votre enfant va partir d’expliquer les activités qui seront faites. Répondez à toutes les questions de votre enfant et gardez en tête qu’une question, même très anodine, peut cacher une profonde inquiétude de sa part. Montrez à votre enfant que vous vous tiendrez informé de son séjour quotidiennement, par le biais du blog, du téléphone ou du courrier que votre enfant pourra vous envoyer.

Préparez ensemble la valise, votre enfant pourra choisir ses vêtements, son pyjama, les livres qu’il veut emmener…

N’hésitez pas à le laisser glisser dans sa valise un objet familier et rassurant : une photo de famille, un livre adoré ou sa peluche préférée. Il sera rassuré de voir cet objet quotidiennement, notamment au moment du coucher.

Rappelez-lui qu’il peut aller voir les adultes en cas de stress ou de gros coup de blues, et même en cas de souci au milieu de la nuit (cauchemars, pipi au lit etc.).

 

Prévoyez de lui envoyer régulièrement des nouvelles par écrit, surtout si votre enfant part sur un séjour de plusieurs semaines (une petite carte postale ou une courte lettre lui feront plaisir).

Un petit truc : envoyez à votre enfant une carte postale avant son départ en colonie. De cette façon, la carte l’attendra à son arrivée et il sera rassuré de savoir que vous avez déjà pensé à lui !

 

Gérez votre propre stress

 

Vous ne serez pas surpris de voir que beaucoup de parents sont plus inquiets que leurs enfants à l’idée de les laisser partir en vacances sans eux.

 

Rassurez-vous : votre enfant sera très occupé par de nombreuses activités durant son séjour et il sera bien entouré. Evitez de répéter à l’enfant que vous penserez à lui tous les jours, il ne fera que ressentir votre propre angoisse. Dites-lui plutôt que vous penserez très souvent à lui car vous imaginerez toutes les activités qu’il aura la chance de faire.

 

Ne laissez surtout pas paraître votre propre angoisse : l’enfant ne se sentira pas en sécurité et générera lui aussi une inquiétude qui pourra vite se transformer en panique. Gérez votre stress en vous prévoyant des occupations pendant son absence. Vous vous rendrez vite compte que si vous faites abstraction de votre propre stress, vous apprécierez d’avoir du temps pour vous !

 

Le jour du départ, n’angoissez pas votre enfant en lui rappelant les dernières recommandations. Ne soyez pas trop démonstratif lors des « au revoir ». Les embrassades les plus courtes facilitent le départ de l’enfant.

 

Bibliographie

 

·       http://www.vosquestionsdeparents.fr/dossier/682/leurs-premieres-grandes-vacances-sans-les-parents/page/1/sectionId/4

 

·       http://www.mafamillezen.com/05education/mon-enfant-est-il-pret-a-partir-en-colo-les-conseils-de-notre-expert-maryse-vaillant/

 

·       J'aime pas me séparerNicole Fabre, Albin Michel

 

·       Détache-moi ! Se séparer pour grandir, Marcel Rufo, Anne Carrière

 

·       La SéparationCollectif, Revue du Grape, n° 64, Érès

 

·       Max part en classe verte, Dominique de Saint Mars et Serge Bloch, CALLIGRAM

 

 


Vous êtes ici :
Accueil >> Ressources Parents >> Tous les articles


 

Jeudi 23 Novembre 2017

Copyright 2007~2017 - Association L'OCAL