Accueil Ressources Parents
Vos Articles prèférés
Tous les articles


Notez cet article :

2.6/5 (74 votes)

PartagerEnvoyer à un ami

Les dangers de Facebook

 

Facebook et les ados : même s’ils n’ont pas le droit, ils y vont...

Près de 20 % des moins de 13 ans sont connectés à Facebook... alors que c'est interdit.

A partir du lycée, près de 90 % des jeunes sont sur les réseaux sociaux. Ils vont y faire un tour tous les jours pour 60 % d'entre eux.

En général, Facebook est utilisé pour discuter avec ses amis, raconter sa journée mais voici quels peuvent en être les dangers.

La vie privée des utilisateurs est hors de leur contrôle : une fois que vous êtes sur Facebook vous y resterez pour toujours. Vos informations les plus personnelles seront à jamais stockées dans les serveurs de ce réseau social.

Pourquoi Facebook peut être un danger ?

La vie de chacun se retrouve sur le net.

 On étale une partie de sa vie privée sur Internet, le plus grand réseau du monde, accessible à tous. D'ailleurs, on se dit que c'est tellement vaste, que personne ne viendra trouver telle ou telle information sur nous. Quand on publie une information, une photo ou une vidéo sur Facebook, on n'a pas peur, on clique sur "Envoyer" et on attend impatiemment le retour de ses amis !
Les jeunes se prennent de plus en plus à ce jeu en prenant des photos dans leur école : leurs professeurs, leurs camarades, leurs surveillants, la cour, le self... Ils font aussi des vidéos pendant les intercours où ils organisent toutes sortes d'activités : de la danse, des combats, de la détérioration de matériel... et tout cela finit sur Facebook.

Facebook, c'est en quelque sorte leur vie privée. Cependant, ils transgressent parfois le règlement intérieur de leur école, mais aussi le droit à l'image des gens. Se rendent-ils compte de ce qu'ils font ? Certainement pas.

Le risque d'addiction à Facebook existe

Il faut être vigilant au temps passé devant l’écran de l’ordinateur, connecté à Facebook. L’addiction se définit comme  une nécessité d'une personne  à se connecter à Facebook. La personne a besoin de passer du temps sur Facebook, dans le cas contraire, elle peut avoir des comportements de « manque ».

Facebook diminue votre aptitude de concentration...

C'est surtout évident chez les adolescents. Le soir après le collège (le lycée, l'université...), ils surfent sur Facebook tout en faisant leurs devoirs de maths, leurs dissertations, leurs recherches sur internet… Ils entrecoupent leur travail de coups d'œil sur leur Facebook. Ils tchatent avec leurs amis... Impossible de se concentrer en profondeur, de réfléchir vraiment à un sujet.

Et c'est parfois tout aussi vrai pour les adultes. Certaines entreprises bloquent l'accès à Facebook, estimant que ce site fait perdre des heures de travail aux salariés. On estime qu'en moyenne, 30 minutes sont perdues chaque jour sur Facebook par les travailleurs.

Facebook ment

Vous déclarez vous appeler Bill Clinton ? Pas de problème. Vous pouvez très bien prendre l’identité de quelqu’un d’autre et vous inscrire. Donc, un pédophile peut s'inscrire et fréquenter des enfants sur le net, les apprivoiser, leur donner rendez-vous. Les enfants ne sont pas seuls à se laisser avoir. Les adultes aussi peuvent imaginer une belle rencontre qui n'est qu'un lien avec un escroc...

Les réseaux sociaux, une agressivité présente !

On observe que 31 % des filles de plus de 13 ans affirment avoir déjà été victimes d'insultes, de mensonges ou de rumeurs. Et cela monte à 33 % pour ceux qui ont plus de 300 amis. Plus d'amis, c'est aussi plus de contacts avec des personnes agressives ! Toujours parmi les jeunes ayant plus de 300 amis, 53 % des enfants disent avoir déjà été choqués par des contenus insultants, violents ou racistes. Quand on leur demande ce qui les a choqué, près de 20 % citent en premier le sexe, la pornographie, les personnes dénudées ; 15 % les bagarres, les accidents ou le sang ; 15 % les propos racistes ou homophobes.

Trop de faux amis sur les réseaux sociaux ?

Les enfants et les adolescents ont en moyenne... 210 amis sur les réseaux sociaux ! Ce chiffre est d'autant plus élevé que l'âge augmente, et l'on arrive, en moyenne, à 260 amis pour les lycéens. Et 30 % d'entre eux acceptent comme amis des personnes qu'ils n'ont jamais vues. Résultat, un tiers d'entre eux sont connectés avec des inconnus.

Les parents et les réseaux sociaux, un rôle difficile...

En ce qui concerne leurs enfants, les parents ont du mal à prendre leur place face aux réseaux sociaux : 45 % des enfants étant sur un réseau social n'ont jamais parlé de ces réseaux sociaux avec leurs parents. Cependant, environ 50 % des enfants sont amis avec un de leurs parents.

La moitié des enfants s'estiment surveillés au sujet des réseaux sociaux, mais il s'agit plutôt d'une surveillance du temps passé, pas du contenu des échanges.

Comment réagir en tant qu’adultes, parents ?

Limiter le temps passé sur les réseaux sociaux. Ceci évitera que les résultats scolaires ne chutent à cause du temps passé sur Facebook.
Expliquer aux enfants qu'accepter des inconnus comme amis, c'est ouvrir la porte à des personnes peut-être agressives ou malhonnêtes. Chercher à gagner le concours de "celui qui a le plus d'amis" est stupide. En amitié, c'est la qualité qui compte, pas la quantité.

Leur rappeler ces règles :

- Il est interdit de mettre en ligne des photos sans avoir obtenu une autorisation des personnes concernées.
- Il est interdit de tenir des propos agressifs, racistes, 
violents, mensongers sur qui que ce soit...

- Ridiculiser quelqu'un est un acte très grave.

- Si l'on veut se faire respecter, il faut respecter les autres, et l'on ne fait jamais aux autres ce que l'on ne voudrait pas que l'on nous fasse.

Configurer les paramètres facebook de votre enfant

Voici quelques aides pour protéger votre enfant en paramétrant avec lui son compte facebook. Ces informations sont tirées du magazine « parents d’ado » n°28 Avril – Mai 2012.

Attention, l’âge minimal pour créer un profil facebook est de 13 ans.

Qui choisit le mot de passe ?

7-12 ans

Les parents sont les seuls à connaître le mot de passe de leur enfant. Ils peuvent ainsi en partie gérer les connections de celui-ci

13-15 ans

 

L’enfant peut choisir son mot de passe, mais les parents doivent le connaître également

16-18 ans

Bien expliquer à son enfant l’importance d’un solide mot de passe, mais le laisser gérer seul son choix

 

 

7-12 ans

13-16 ans

17-18 ans

Date de naissance

non

Seulement le jour et le mois

Complète s’il le souhaite

Ville de résidence

non

non

Oui s’il le souhaite

Sexe

non

non

Oui s’il le souhaite

Intéressé par…

non

non

Oui s’il le souhaite

Photo de profil

Cachée ou autre que le visage de l’enfant

Oui s’il le souhaite

Oui s’il le souhaite

Situation amoureuse

non

non

non

Établissement scolaire

non

non

Oui s’il le souhaite

 

 

7-9 ans

10-12 ans

13-15 ans

16-18 ans

Les risques

Mal bloquer ses albums

Mettre des photos de famille

Mettre des photos dénudées

Ne mettre que des photos de soirées

Les solutions

Vérifier que ses albums sont bien « privés » et que n’importe qui ne peut y avoir accès

Contrôler régulièrement le contenu des albums de votre enfant et demander à voir les photos avant publication

N’hésitez pas à vérifier le contenu des albums de votre enfant.

Responsabilisez votre enfant en lui expliquant les conséquences de telles photos pour un futur stage ou emploi

 

Alors finalement, Facebook 

présente des bons côtés, mais comme toute organisation humaine, elle a aussi ses limites. C'est à vous en tant qu’adulte, parent d'en prendre conscience et d'éduquer les plus jeunes à se protéger…

 

Pour en savoir d’avantage :

http://www.aufeminin.com/enfant/danger-internet-chat-action-innocence-d18146c254198.html

 

 


Vous êtes ici :
Accueil >> Ressources Parents >> Tous les articles


 

Jeudi 23 Novembre 2017

Copyright 2007~2017 - Association L'OCAL