Accueil Ressources Parents
Vos Articles prèférés
Tous les articles


Notez cet article :

1.8/5 (43 votes)

PartagerEnvoyer à un ami

Comment se faire obéir ?

 

 

 

Le métier de parents est bien compliqué. En tant que parents, nous voulons le bonheur de nos enfants et qu’ils nous aiment en retour. Mais se faire aimer de ses enfants ne doit pas vous empêcher de vous faire respecter et obéir.
Être autoritaire ce n'est pas être sévère.

Définir des limites

L'enfant a besoin d'interdits, de cadre pour se développer et se construire, et plus précisément encore d'un cadre clair, lisible et juste. Des bébés ou de jeunes enfants ont le statut de chef de famille. N'oublions jamais que cet enfant roi à qui on laisse tout faire, à qui rien n'est imposé est avant tout un enfant seul, incapable d'accepter les règles sociales lui permettant de vivre en harmonie avec les autres.

Quand un enfant commence à ramper, il est temps de commencer à définir des limites, de lui apprendre qu’il y a des choses qu’il ne doit pas faire. Sa curiosité naturelle s’associe alors à son ignorance des dangers et des mesures de sécurité, et à son incapacité à contrôler ses impulsions. Il faudra que vous lui disiez « non » un grand nombre de fois avant qu’il comprenne ce que cela veut dire. À ce stade, vous devez assurer, par des conseils constants, cohérents et attentionnés, la sécurité de votre bébé pendant qu’il explore son milieu.

Aménagez un espace de jeu sûr à la maison pour que votre bébé puisse se déplacer sans entendre

constamment « Ne touche pas à ça! » et « Ne fais pas ça! »... Par exemple, couvrez les prises de courant et mettez les objets fragiles hors de sa portée.

Quand le bébé commence à marcher, il est prêt à apprendre de nouvelles choses sur la manière de traiter les autres personnes et les objets. Des règles comme « On ne doit pas faire de mal aux autres » et « Tu peux toucher cette plante, mais très gentiment » peuvent être utiles.

C’est aussi le stade où on apprend au bébé qu’on s’attend à ce qu’il ait certains types de comportements. Par exemple, répétez à votre enfant : « Quand on veut quelque chose, on dit s’il vous plaît. »

Souvenez-vous qu’il faut beaucoup de temps pour que les enfants aient la capacité de se souvenir des limites qu’on leur impose et de ce qu’on attend d’eux sans qu’ils aient besoin qu’on les leur rappelle. Même quand le temps viendra où ils s’en souviendront, il leur arrivera de vouloir faire preuve d’indépendance et de décider de désobéir aux règles. Quand cela se produira, rappelez patiemment à votre enfant la règle qu’il a enfreinte.

N'ayez pas peur d'interdire et ne vous posez pas tout le temps la question :

« est-ce qu'il va m'aimer encore si je lui refuse quoi que ce soit ? ». Parce que, oui, votre enfant vous aimera d’autant plus pour ce cadre que vous lui fixez.

Éviter de se faire obéir en criant

L'enfant est très physique. C'est par le corps qu'il émet ses émotions. C'est dans ce mode de langage qu'il s'exprime. Et le cri fait partie de ce langage du corps.

Mais si l'adulte se met, lui aussi, à crier sans arrêt sur l'enfant, ce n'est pas une solution car le cri devient alors un mode d'expression qui est utilisé crescendo par l'enfant. C'est alors à celui qui criera le plus fort !

Dîtes lui les choses fermement, jusqu’à ce qu’il vous obéisse, ne lâchez pas le morceau !

 

Bibliographie

 


Vous êtes ici :
Accueil >> Ressources Parents >> Tous les articles


 

Jeudi 23 Novembre 2017

Copyright 2007~2017 - Association L'OCAL