Accueil Ressources Parents
Vos Articles prèférés
Tous les articles


PartagerEnvoyer à un ami

Le complexe d'oedipe

Le complexe d’Œdipe ou l’enfant amoureux de son parent. Pour de nombreux psychologues, il représente une étape dans le développement affectif de l’enfant.

 

 

 

D’où vient ce concept ?

Les origines remontent en 1899. La théorie du complexe d’Œdipe est introduite par Freud, père de la psychanalyse. Elle est inspirée de la mythologie grecque : Œdipe, abandonné à la naissance, est amené à tuer son père qu’il ne connaît pas et à épouser sa mère sans le savoir, et à lui faire des enfants.

 

 

 

Quand et comment se manifeste le complexe d’Œdipe ?

C’est à partir de 3 ans que l’enfant peut manifester des sentiments amoureux envers son parent de sexe opposé. Il devient possessif, demande plus de câlins et de moments de tendresse.

Cette phase peut être vécue de manière plus ou moins intense. Ceci varie en fonction du tempérament de l’enfant et de l’omniprésence ou de l’absence de ce parent. Chez certains enfants, cette étape du développement peut passer inaperçue et chez d’autres se manifester de façon plus marquée.

 

 

 

Les garçons cherchent à séduire leur mère et à prendre la place de leur père. Le père devient un modèle qu’ils imitent pour lui ressembler et un rival qu’ils veulent dépasser. L’enfant va également chercher à transgresser les limites. Il tient tête à son père, s’oppose, refuse de dormir seul, empêche ses parents de s’enlacer.

 

 

 

Différemment des garçons, les filles vont connaître une période

« préœdipienne ». Elles sont attirées par leur mère, elles l’embrassent, lui font des déclarations d’amour, et comme les garçons, elles essaient de faire pipi debout…

Cette phase est importante dans la future féminité.

A partir du moment où les filles se rendent compte que leur maman n’a pas de pénis et elles vont essayer de séduire leur père. C’est la phase œdipienne.

 

 

 

Avec l’apparition du langage, on pourra entendre    

« Non, pas toi, papa ! Je veux maman ! » de la part du garçon et « Papa, tu es mon amoureux… » de la part des filles. Certains enfants iront même jusqu’à dire vouloir se marier avec leur parent et avoir des bébés avec lui.

 

 

 

Comment réagir ?

Il est nécessaire de remettre les choses au clair avec l’enfant. Il doit être replacé à sa place d’enfant. Expliquez-lui « Je suis ta maman/ton papa, je ne suis pas ton amoureuse/amoureux. »

Si votre enfant essaie de vous éloigner de votre partenaire lorsque vous l’enlacez, dites-lui qu’il est normal que vous vous colliez, car vous êtes des amoureux.

Ne vous fâchez pas devant les attitudes de séduction ou d’opposition de votre tout-petit.

Ne riez pas de ses tentatives de séduction et ne le laissez pas croire que ses désirs sont réalisables.

Le parent rival ne doit pas s’inquiéter des gestes violents ou paroles agressives de son enfant envers lui, cette phase prendra fin. Mais il doit expliquer à son enfant, que ce ne sont pas des choses à faire ou à dire envers lui.

Le parent préféré doit saisir les occasions pour mettre l’autre parent en valeur.

 

 

 

Quand est-ce que le complexe d’Œdipe prend fin ?

La période œdipienne prend fin aux alentours de 6 ans, généralement à l’entrée au CP.

C’est à cet âge que l’enfant commence à prendre en compte les modèles de vie en société et à assimiler l’importance des règles et des interdits. Il sait qu’il est interdit de se marier avec sa maman ou son papa.

Il va s’ouvrir de plus en plus aux autres et va consacrer plus d’importance à ses amitiés. Petit à petit, il va construire son identité de garçon ou de fille et adopter des comportements qui y sont associés.

 

L’agressivité de l’enfant envers le parent rival se transforme alors en admiration. L’enfant va s’identifier à lui, il va vouloir faire comme lui (s’habiller, se coiffer, se maquiller…).

 

 

 

Cette étape du complexe d’œdipe permet aux enfants de faire la différence entre garçons et filles. Les garçons vont prendre conscience qu’ils sont des garçons comme leur père et les filles vont comprendre qu’elles sont des filles comme leur mère.

 

 

 

Bibliographie

·      « Le complexe d'Œdipe » de Marty Klein

·      « Le complexe d'Œdipe » de Roger Perron et de Michèle Perron-Borelli

 

 

 

Sites Internet

·     https://www.psychologies.com/Therapies/Psychanalyse/Inconscient/Articles-et-Dossiers/Les-hommes-sont-laches-les-femmes-soumises-C-est-la-faute-a-l-oedipe

·     https://www.infirmiers.com/etudiants-en-ifsi/cours/developpement-psychique-complexe-oedipe-adolescence.html


Vous êtes ici :
Accueil >> Ressources Parents >> Tous les articles


 

Jeudi 21 Novembre 2019

Copyright 2007~2017 - Association L'OCAL