Accueil Ressources Parents
Vos Articles prèférés
Tous les articles


Notez cet article :

2.8/5 (4 votes)

PartagerEnvoyer à un ami

L'ami imaginaire

 

 

 

Un ami imaginaire est un personnage inventé par l’enfant avec lequel il s’imagine avoir une relation d’amitié. Ce personnage a un comportement et une personnalité que l’enfant utilise pour se rassurer ou pour transgresser.

 

Mon premier copain

Entre 3 et 5 ans, plusieurs enfants découvrent un nouvel ami tout droit sorti de leur imagination. Ce phénomène est tout à fait normal et toucherait plus d’un enfant sur quatre. Loin d’être inquiétante, l’apparition d’un tel ami est un signe d’imagination et de créativité.

L’ami imaginaire peu-être invisible ou incarné dans une peluche, par exemple. Certains amis imaginaires prennent beaucoup de place alors que d’autres sont plus discrets.

 

Un allié

Les aînés de la famille ou les enfants uniques seraient plus nombreux à avoir un ami imaginaire.

C’est une manière pour eux d’apprivoiser les moments de solitude.

De plus, un ami imaginaire leur permet de vivre des situations dont ils ont besoin pour apprendre à vivre avec les autres, ce qui est moins nécessaire lorsqu’on est entouré d’amis.

 

Ne vous inquiétez pas, l’ami imaginaire n’est pas un obstacle à la formation d’amitiés réelles, au contraire, l’enfant s’entraîne avec lui pour mieux mettre en pratique ses futures relations amicales.

 

Pour un enfant la création d’un ami imaginaire peut aussi être une stratégie pour s’adapter à une nouvelle situation. Elle peut l’aider à faire face à des situations stressantes (séparation, arrivée d’un nouveau bébé …) et à surmonter des difficultés. La présence de son ami peut le rassurer s’il a peur du noir par exemple. Votre enfant peut également l’utiliser pour exprimer son désaccord ou vous questionner sur les conséquences des comportements interdits.

 

Je ne mens pas … c’est mon ami !

 

La plupart des enfants savent que leur ami n’existe pas vraiment et que les autres ne le voient pas. Mais certains, surtout les plus jeunes, y croient fortement.

Lorsqu’un tout petit parle de son ami imaginaire, il ne cherche donc pas à mentir. Il s’agit bel et bien d’une manifestation de son imagination débordante. Évitez donc de l’accuser ou de le punir parce qu’il a un ami imaginaire.

 

 

Voici quelques idées pour réagir à la présence d’un ami imaginaire :

 

Plutôt que d’essayer de convaincre votre enfant que son ami imaginaire n’existe pas, dites-lui simplement que vous ne le voyez pas. Vous pourriez aussi lui lire un livre à ce sujet.

 

Entrez dans le jeu de votre enfant et demandez-lui de vous parler de son ami lorsqu’il le mentionne. Vous pourriez découvrir différentes choses sur lui, comme ses désirs, ses intérêts ou ses peurs. Par exemple, s’il vous dit que son ami imaginaire est inquiet de déménager, votre enfant est probablement en train de vous décrire ses propres craintes. Soyez alors à l’écoute et ne vous moquez pas de lui.

 

Il est possible que votre enfant utilise son ami imaginaire pour couvrir ses bêtises ou son vocabulaire grossier. Il cherche ainsi à diminuer sa culpabilité et à éviter les conséquences. Dites-lui alors d’aider son ami à réparer sa bêtise ou à s’excuser pour son vocabulaire. Peu à peu, il apprendra aussi à assumer ses propres gestes et s’il les répare à chaque fois, elles seront moins fréquentes.

 

Accepter l’ami imaginaire, mais sans lui donner trop d’importance. Par exemple, ne lui servez pas de repas ou ne lui laissez pas votre place dans le canapé. Évitez de faire semblant d’y croire autant ou plus que votre enfant et évitez de l’évoquer si votre petit ne le fait pas lui-même. Cela pourrait entraîner une certaine confusion entre l’imaginaire et le réel pour votre enfant.

 


 

Quand faut-il s’inquiéter ?

L’ami imaginaire est positif. Par contre, si votre enfant préfère jouer avec lui plutôt qu’avec les autres, il a peut être besoin d’un petit coup de pouce pour vaincre sa timidité. L’ami imaginaire n’est pas la cause de son comportement, il est donc inutile de tenter de le faire disparaître. Vous pourriez par contre créer plus d’occasions avec d’autres enfants (sortie à la piscine, sortie au parc, inviter quelques copains à la maison un mercredi après-midi …).

 

Se rassurer

Peu à peu, votre enfant apprendra à faire la différence entre son monde imaginaire et la réalité. Souvent l’ami imaginaire disparaît vers l’âge de 7 ans (l’âge de raison). Par contre il n’y a pas lieu de s’inquiéter s’il reste plus longtemps.

 

Bibliographie

« Skiddy, mon ami imaginaire » de Katherine A. Applegate

 

« Confession d’un ami imaginaire » – Mémoires de Jacques Papier de Michelle Cuevas

 

« Peter Pan et ses amis au pays imaginaire » de Walt Disney

« Amanda et les amis imaginaires » de A.F Harrold et Emily Gravett

 


Vous êtes ici :
Accueil >> Ressources Parents >> Tous les articles


 

Samedi 22 Septembre 2018

Copyright 2007~2017 - Association L'OCAL